Surveillance des nappes

Afin d’évaluer l’état général des eaux souterraines et leurs tendances d’évolutions dans le temps à l’échelle des bassins, des réseaux de surveillance ou « dispositifs de collecte de données » ont été mis en place sur tout le territoire national.
Le dimensionnement des réseaux est adapté au contexte de la surveillance (échelle d’un SDAGE, d’une entité hydrogéologique BDLISA, d’une masse d’eau…).
Chaque réseau respecte des règles communes qui visent à garantir la cohérence des observations, notamment pour la densité des stations de mesure, la sélection de paramètres obligatoires, le choix des protocoles de mesure, ainsi que le respect d’une périodicité définie.

En Occitanie, la surveillance des nappes se compose de deux volets distincts et complémentaires : une surveillance quantitative et une surveillance qualitative.

La particularité de gestion de la région Occitanie est qu’elle est à cheval sur deux bassins hydrographiques : le bassin Adour-Garonne et le bassin Rhône-Méditerranée.

Un document de synthèse illustre les efforts de surveillance des eaux souterraines réalisés depuis plusieurs décennies. Pour télécharger le document : Les synthèses, n°6, janvier 2013, EauFrance, Agences de l’eau, BRGM, Ministère en charge de l’environnement, ONEMA.

Revenir en haut

Rubriques